Surpasser un bloc médian – le rôle de Witi face à Boavista

 Surpasser un bloc médian – le rôle de Witi face à Boavista

Retour de la Palette Tactique avec la mise en exergue aujourd’hui des nombreuses solutions proposées par le Nacional de Luis Freire pour surpasser l’organisation défensive du Boavista de Vasco Seabra.

La première journée de la Liga NOS 2020/21 nous a donc offert dés sa journée inaugurale un match mémorable entre le Nacional de Luis Freire et le Boavista de Vasco Seabra. Le premier entame sa deuxième saison à la tête de son équipe après avoir remporté la deuxième division. Le deuxième a été choisi pour commencer le tout nouveau projet du club de Porto suite au rachat de la majorité de la SAD par le propriétaire du LOSC Gérard Lopez après avoir obtenu une honorable 4e place avec le CD Mafra. Deux coachs qui la saison dernière nous avait offert un match retour avec leurs équipes respectives d’une fantastique richesse tactique. Leur premier duel dans l’élite du championnat portugais a été tout aussi enthousiasmant.

D’un point de vue des organisations, le Nacional s’est organisé dans son habituel système hybride : 3-4-3 en phase de possession et en 4-4-2 sans ballon, Vincent Koziello sortant de la ligne du milieu pour se placer au niveau de l’avant-centre Riasgos, Nuno Borges et Ruben Micael formant le milieu à 2. Boavista s’est lui organisé défensivement et offensivement en 4-4-2.

Lors de ce match, Vasco Seabra avait la claire intention de conditionner le couloir central et empêcher son adversaire de trouver l’espace entre les lignes et les ½ espaces à partir des défenseurs centraux. Mais le Nacional a démontré lors de ce match une grande variété dans son jeu et sa compétence dans tous les couloirs pour surpasser l’organisation défensive en bloc médian du Boavista.

METTRE LE SON

Le rôle de Witi pour surpasser les premières lignes adverses a était primordial, permettant de trouver d’une autre façons cet espace entre la ligne du milieu et de la défense adverse (démonstration de la variété des solutions !) et ainsi s’installer dans le camp du Boavista et créer le danger. Dans ce match, le Nacional démontra aussi toute sa force collective par des caractéristiques variations de jeu pour trouver l’espace à l’opposé afin d’étirer cette ligne défensive. Démontrant de nouveau toute sa compétence sur la largeur et sa capacité à utiliser la profondeur et l’espace entre le central et le latéral à partir du travail des pistons !

METTRE LE SON

Matthieu Monteiro

Matthieu Monteiro

Etudiant ingénieur, 23 ans, sócio n°19287 du Sporting Clube Braga, fondateur du compte Twitter @ZoneSCBraga, passionné d'analyse vidéo, chroniqueur chez Golaço depuis 2019, ne jure que par les schémas de Paulo Fonseca et Eder en prolongation

Related post