Bruno de Carvalho, la page se tourne.

 Bruno de Carvalho, la page se tourne.

Le 15 mai 2018 restera marqué dans l‘histoire du Sporting Clube de Portugal pour les pires raisons. Ce jour-là, une quarantaine d’individus ont envahi les locaux de l’Académie d’Alcochete, centre d’entraînement du Sporting et ont agressé plusieurs joueurs et membres du staff.

Le 15 mai 2018…

Ce jour marquera la sentence de Bruno de Carvalho au sein du Sporting. Il sera en quelques mois, destitué, suspendu puis expulsé de « socio » du Sporting. En parallèle, Bruno de Carvalho a été accusé par le Ministère Public portugais, de plusieurs crimes et notamment d’être impliqué directement dans l’attaque à Alcochete.

Près de 2 ans après les faits, Bruno de Carvalho peut sourire : il vient d’être innocenté le 28 mai de tous les crimes dont il était accusé, et se retrouve blanchit de toute implication dans cette horrible attaque. C’est une page qui se tourne pour l’homme et le citoyen Bruno de Carvalho. Cette histoire aurait de quoi faire frémir tout bon citoyen. En effet, l’ex-Président du Sporting a vécu une descente aux enfers et un procès public bien avant que toute sentence ne soit prononcée. Les médias ainsi que plusieurs personnalités s’étaient exprimés contre Bruno de Carvalho, bien avant même toute accusation et ce en oubliant un des fondements du droit : la présomption d’innocence. Le Président de la République, Marcelo Rebelo de Sousa, avait alors exprimé « ses doutes » quant à la possibilité de « s’asseoir aux côtés de Bruno de Carvalho ». Disons-le, l’ancien dirigeant a été jugé publiquement avant tout procès, et est devenu le sujet principal de nombreux « painels » télévisés au Portugal. Sans revenir sur les faits du passé, ni sur la situation instable du Sporting, il est important de reconnaître Bruno de Carvalho en tant qu’homme et de lui restituer une dignité violemment agressée ces deux dernières années.

Sporting et Bruno de Carvalho, une relation inachevée

« Je pense que les sportinguistas devraient réfléchir sur ce qu’il s’est passé et solliciter une AG pour mon retour en tant que socio »

Bruno de Carvalho sur le plateau de TVI

Et concernant sa relation avec le Sporting ? L’intéressé s’est déjà exprimé le soir même au journal de 20 heures sur la chaîne TVI : « Je pense que les sportinguistas devraient réfléchir sur ce qu’il s’est passé et solliciter une AG pour mon retour en tant que socio ». Bruno de Carvalho semble donc enclin à retrouver son amour, celui « qu’il a souvent mis devant sa famille », malgré l’acharnement qu’il a subit ces derniers mois. Plusieurs personnalités se sont déjà exprimées concernant son retour, nombreuses d’entre elles avaient œuvré pour sa destitution puis expulsion. Luis Filipe Menezes, pourtant peu farouche lorsqu’il s’agit de Bruno de Carvalho, a salué cette nouvelle : « Tous les sportinguistas doivent être heureux de cette décision, car c’était un Président du Sporting Clube de Portugal, et l’institution en sort propre ». Romain Salin, ancien gardien de but du Sporting, a quant à lui indiqué que l’ancien dirigeant « méritait plus de respect pour ce qu’il a accompli ».

Une nouvelle ère ?

C’est donc un mouvement qui renaît, et comme un souffle nouveau, la résurrection de Bruno de Carvalho apparaît pour certains comme l’espoir de retrouver un Sporting fort. Et l’on peut dire que cette stratégie était préparée. Cela fait plusieurs mois que Bruno de Carvalho a fait son retour sur la scène publique. Tout d’abord, en participant à une chronique « Comentario com Assinatura » sur la Radio Estadio. Désormais, c’est sur son site internet que Bruno cherche à reconquérir un espace médiatique qui lui était voué. Les partisans de l’ancien leader sont nombreux, et un retour en force dans les prochains mois n’est pas à ignorer.

Malheureusement, oui j’emploie ce terme car Bruno de Carvalho est désormais un homme libre et innocent. Malheureusement, certaines voix s’expriment déjà pour prévenir un potentiel retour de Bruno de Carvalho dans les affaires du Sporting. Henrique Monteiro, Rogério Alves ou encore Abrantes Mendes, détraqueurs de la première heure de l’ancien dirigeant, s’expriment déjà pour dire que l’attaque d’Alcochete n’a rien à voir avec l’éviction de l’ancien socio du Sporting. Je vous laisserais juger de la valeur de ces déclarations. Ce que je peux en dire, c’est que jamais un homme n’aura autant fait trembler les instances du pays, tant sportives que politiques et médiatiques. Et que ces réactions résonnent davantage comme des cris de peur. Je suis heureux de pouvoir tourner la page d’Alcochete, et imaginer un avenir plus radieux pour le Sporting, avec ou sans Bruno de Carvalho.  

Related post