Guide Liga NOS 2020/21 – SC Braga

 Guide Liga NOS 2020/21 – SC Braga

Pour le lancement de cette nouvelle saison de Liga NOS, toute l’équipe de Golaço est heureuse de vous présenter son guide avec une présentation individuelle de toutes les équipes engagées dans cette édition 2020/21. Aujourd’hui, on évoque le cas du Sporting Clube de Braga.

Présentation de l’équipe

Un podium obtenu dans les derniers instants d’une saison dantesque, le Sporting Clube de Braga a conclu cette exercice 2019/20 de la meilleure des façons. Il est même certain que l’émulation créée aurait été bien moins intense sans cette place au classement qui échappait aux rouges et blancs depuis 8 ans. Car en effet, l’arrivée rapide par la suite de Carlos Carvalhal puis l’enchainement des recrues tels que Al Musrati, Zé Carlos, André Castro (Schettine et Iuri Medeiros avaient déjà signé avant l’arrivée de l’ancien technicien du Rio Ave) jusqu’à la signature ultime de Nicolas Gaitan est bien le fruit d’un réel soulagement : celui d’atteindre l’objectif fixé depuis déjà plusieurs saisons certes mais aussi d’avoir directement son ticket pour la prochaine édition de l’Europa League. Un luxe que le Sporting Braga n’avait plus connu depuis 2016 et qui a permis une planification de la saison à venir, la saison du centenaire du club, bien plus tranquille.

Le coach tant désiré est en effet de retour à la maison ! L’arrivée de Carlos Carvalhal, pourtant convoité par Flamengo pour remplacer Jorge Jesus, signant un contrat de 2 ans après une 5e place et un record de point historique avec le Rio Ave, ne peut qu’enthousiasmer. Par la qualité du jeu proposé par ses dernières équipes mais aussi par les similitudes tactiques observées avec le Rio Ave par rapport aux dernières périodes réellement qualitative en termes de jeu et de résultat (sous Abel Ferreira entre 2017 et 2019 et avec Ruben Amorim en 2020) pour cette équipe de Braga, qui on le répète, est loin d’avoir drastiquement changée ses dernières années. Sur les premiers matchs de préparation, il est évident que certains principes se sont maintenus : la défense à 3 lorsque l’équipe est en phase de construction ; le surnombre dans l’axe du terrain selon le 3-4-3 formé dans ce moment du match et la volonté d’être plus compétent dans l’exploitation du couloir central ; l’utilisation de la profondeur, notamment sur la largeur grâce aux pistons ou encore la volonté de ressortir proprement même sous pression pour ouvrir les espaces entre les lignes adverses sont quelque uns des principes déjà vus voire déjà améliorés lors de cette préparation et qui attestent de ce choix tellement logique car clairement dans la continuité du travail réalisé ces derniers saisons.

Il est évident que c’est avec ballon que Carlos Carvalhal a le plus insisté et c’est pour cela aussi qu’il a été choisi : être le plus compétent possible face aux différentes organisations défensives, parfois selon des blocs très bas, qui vont se dresser devant le Sporting Clube de Braga. Car même si le dernier vainqueur de la Coupe de la Ligue n’est pas considéré comme un « grand » au pays de Luis de Camões, la grande majorité des adversaires du championnat viennent au Municipal ou reçoivent Braga avec des plans de jeu pour contrarier une grande équipe. La tâche ardue de l’ancien entraineur du Besiktas Istanbul sera notamment sur l’aspect défensif : malgré l’émergence du champion d’Europe U19 2018 David Carmo en cours de saison dernière, ce sont ses compères en charnière centrale qui posent questions : Bruno Viana sort d’une saison catastrophique par rapport au niveau qu’il avait démontré entre 2018 et 2019, enchainant à plusieurs moments de la saison des erreurs grotesques et un niveau global de ses performances, tant défensivement que dans le jeu, réellement très moyen ; Raul Silva a lui des circonstances aggravantes : s’étant fait opérer des ligaments croisés en Mars 2019, son retour en janvier 2020 sous Ruben Amorim a était un temps correct jusqu’à enchainer certaines prestations en-dessous de tout (cf. match retour face au Rangers en Europa League, match face à Santa Clara au retour du confinement). Il n’apporte malheureusement aucune réelle garantie aujourd’hui ; Rolando quant à lui à peu joué depuis son arrivée en Mars dernier, mais ses quelques minutes en match officiel comme en préparation ne peuvent pas témoigner d’un réel emballement (loin de là) ; Et enfin, Vitor Tormena, arrivé la saison dernière, a malheureusement vu sa saison dernière et sa pré-saison actuelle totalement tronquées (il n’a plus joué depuis la finale de la Coupe du la Ligue fin janvier dernier) malgré des performances à chaque fois qu’il a été aligné extrêmement enthousiasmante, notamment dans cette position de défenseur central droit dans une charnière à 3 éléments, mais étant aussi capable de jouer latéral droit, un atout de taille dans le système hybride de Carlos Carvalhal.

Mais l’ancien entraineur de Rio Ave est aussi un entraineur qui réfléchit le match de façon très individuel. Ce n’est pas pour rien que son ancien joueur, un certain Abel Ferreira, l’a gracieusement complimenté comme durant le confinement de « meilleur stratège qu’il a eu comme entraineur ». Dans le cadre de son modèle de jeu, Carlos Carvalhal sait choisir parmi ses options afin d’aborder chaque match de la meilleure des manières et on l’espère encore plus grâce aux plus nombreuses solutions proposées par cet effectif déjà riche mais qui s’est aussi affiné.

Crédit : SC Braga

En effet, suite aux départs prévus de longue date de João Palhinha (retour de prêt au Sporting) et Francisco Trincão (vers le FC Barcelone), le Sporting Clube de Braga a anticipé : déjà par les arrivées confirmées dès le mois d’Avril des opportunités Guilherme Schettine (fin de contrat, ex-CD Santa Clara) et Iuri Medeiros (prêté avec option d’achat, FC Nuremberg) puis ensuite les arrivées conditionnées par la nomination de Carlos Carvalhal : Ali Mohamed ‘Al Musrati’ (Lybien, Milieu défensif, 24 ans)  en fin de contrat au Vitoria SC rejoint Braga pour légitiment par ses caractéristiques substituer Palhinha ; André Castro (Portugais, Milieu de terrain, 32 ans), lui aussi en fin de contrat après 7 ans passés en Turquie entre Kasımpaşa et son dernier club de Goztepe, apporte une solution au milieu aussi intéressante : un milieu de terrain complet, avec une bonne capacité de passe longue, assumant ce rôle d’équilibrateur dans l’entrejeu et parfait dans un double pivot. Le joueur formé à Porto est quelqu’un de fiable, enchainant ces 7 dernières saisons au moins 30 matchs toutes compétitions confondues ; Zé Carlos (Portugais, Arrière droit, 22 ans) est lui un joueur suivi par le département de scouting du club depuis l’année dernière et le duel en Coupe du Portugal entre Braga et le club de Leça (D3). L’arrière droit avait impressionné, signant à Leixões l’hiver dernier en D2 et rejoignant maintenant le groupe pro du Sporting Clube de Braga pour être la doublure de Ricardo Esgaio et à termes essayer d’être le successeur du joueur formé au Sporting ; Enfin, nous allons évoquer son cas plus en détail dans la suite de cet article, mais la grande arrivée est bien évidemment celle de Nicolas Gaitan (Argentin, Milieu offensif, 32 ans), recherchant par la signature de l’ancien joueur de Benfica un rendement immédiat dans le secteur offensif suite au départ de Francisco Trincão.

En conclusion, un mercato essentiellement d’ajustement, avec l’arrivée de 2 solutions pour substituer efficacement et immédiatement Palhinha et Trincão par Al Musrati et Nicolas Gaitan, le reste arrivant pour enrichir l’effectif (André Castro au milieu, Zé Carlos pour être la doublure d’Esgaio, Schettine pour pallier la longue blessure de Rui Fonte, Iuri Medeiros qui enrichit les solutions sur le côté droit). Un mercato low-cost, seule l’arrivée de Zé Carlos a constitué une indemnité (très faible) de transfert. Les grandes manœuvres n’arriveront qu’en cas d’opportunités (Galeno l’été dernier, Abel Ruiz l’hiver dernier par exemple) ou en cas de départ de certains cadres, Ricardo Horta et Paulinho en tête. Enfin, seuls Murilo (cédé au Sporting Gijón en deuxième partie de saison) et Francisco Moura (cédé à l’Académica Coimbra la saison dernière) sont de retour de prêt. Deux joueurs pour jouer à gauche, piston offensivement et milieu gauche défensivement, apportant là aussi des solutions différentes à Nuno Seiquera. La première cité a impressionné à cette position en préparation, faisant présager une saison à la Nuno Santos suite à ce nouveau positionnement et ce nouveau rôle dans l’organisation de Carlos Carvalhal.

Objectifs de la saison

Même si les ambitions ne sont pas totalement dévoilées publiquement, celles-ci sont néanmoins faciles à identifier : Braga jouera de nouveau le podium la saison prochaine ! En cette saison qui verra en janvier prochain les célébrations de son centenaire, le club emmené par Antonio Salvador, sur la lancée des résultats de la fin de saison dernière, a l’obligation d’être ambitieux au niveau du championnat car la 3e place cette saison est potentiellement qualificative pour la Ligue des Champions. Les Coupes nationales resteront des compétitions que Braga jouera à fond comme chaque année et l’Europe se résumera aussi à passer au minimum la phase de groupe. Le titre, souvent évoqué, surtout lors de la présentation de Carlos Carvalhal, reste un rêve, le but ultime, qui passera par la continuité de la politique menée déjà depuis plusieurs saisons. Une politique qui a déjà vu Braga remporter des titres, accroitre drastiquement son pouvoir économique et permis d’avoir désormais un patrimoine en termes infrastructurelle, notamment pour développer sa formation.

Joueur à suivre : Nicolas Gaitan

Nicolas Gaitan est bel est bien l’attraction à suivre côté bracarense. Car venant d’arriver dans le Nord du Portugal, il ne risque pas de partir tout de suite contrairement aux hommes forts tels que Ricardo Horta et Paulinho qui mériteraient tout autant d’être dans cette section. Mais surtout parce que Gaitan de retour au Portugal, c’est forcément une attraction. Elu dans l’équipe type de la décennie dernière en Primeira Liga par l’équipe de Golaço, l’argentin arrive avec un profil assez différent de l’ailier gauche connu sous les couleurs du Sport Lisboa e Benfica. Un profil qu’il a façonné lors de son année en MLS avec les Chicago Fire. Un joueur bien plus axial, entre le 9 ½ et le 10, apportant toute sa vision du jeu, sa qualité technique et sa prise de décisions dans le dernier tier mais avec des responsabilités défensives bien moindres que sur le côté. L’argentin aura la lourde tâche du haut de ses 32 ans d’apporter directement dans le secteur offensif bracarense une solution en termes de créativité mais aussi de la qualité dans l’exécution des coups de pied arrêtés pour faire oublier l’apport dans ces domaines de l’enfant prodige parti au FC Barcelone : Francisco Trincão.

Jeune joueur à suivre: David Carmo

Champion d’Europe 2018 U19 avec la fameuse génération 1999 dont il fait clairement partie, David Carmo a progressé continuellement depuis son arrivée à 16 ans au Sporting Clube de Braga mais de façon très exponentielle la saison dernière. L’équipe B pourtant en troisième division depuis la saison dernière, le jeune homme de 20 ans est désigné à l’époque capitaine à l’arrivée de Ruben Amorim en septembre 2019. Un jeu attrayant, basé sur une utilisation aboutie du ballon qui mettra en valeur les qualités balle au pied du jeune défenseur central portugais jusqu’à intégrer l’équipe première en cours de saison pour finir titulaire indiscutable, tant dans une défense à 3 (avec Ruben Amorim et Custodio) ou une défense à 2 (avec Artur Jorge). Impressionnant durant cette pré saison, le portugais risque de continuer à impressionner dans le jeu offensif par sa qualité de passe verticale, longue ou courte, pour transpercer les lignes adverses et dans le jeu défensif par son agressivité dans les interventions et les duels aériens. Ses axes de progression pour cette saison seront notamment la conduite balle au pied pour s’ouvrir parfois de meilleures lignes de passe et le contrôle de l’espace dans son dos pour un joueur qui constitue de très grandes espérances pour le board du club bracarense dans sa quête de valoriser ses actifs, surtout ceux provenant du centre de formation.

Matthieu Monteiro

Matthieu Monteiro

Etudiant ingénieur, 23 ans, sócio n°19287 du Sporting Clube Braga, fondateur du compte Twitter @ZoneSCBraga, passionné d'analyse vidéo, chroniqueur chez Golaço depuis 2019, ne jure que par les schémas de Paulo Fonseca et Eder en prolongation

Related post