Guide Liga NOS 2020/21 – FC Famalicão

 Guide Liga NOS 2020/21 – FC Famalicão

Pour le lancement de cette nouvelle saison de Liga NOS, toute l’équipe de Golaço est heureuse de vous présenter son guide avec une présentation individuelle de toutes les équipes engagées dans cette édition 2020/21. Aujourd’hui, on évoque le cas du FC Famalicão.

Présentation de l’équipe

La saison de la confirmation pour l’équipe révélation de l’édition 2019/2020 ! Et surement un défi encore plus de taille pour le club emmené par le président Miguel Ribeiro tant la première saison fût un succès ! Il est vrai que le rêve d’une qualification pour la Ligue Europa s’est brisé dans les dernières minutes de la dernière journée au profit du Rio Ave, mais le travail de l’équipe technique emmenée par João Pedro Sousa a été révélé au grand jour ! Le jeu était bel et bien au rendez-vous, permettant l’expression et la valorisation de nombreux joueurs qui malheureusement, n’appartenant pas tous au club du Nord du Portugal, reflète peut-être les limites du projet du Famalicão FC.

Certes Pedro Gonçalves s’est envolé pour 6,5 millions vers le Sporting et Toni Martinez serait toujours proche de rejoindre le FC Porto, les autres grands noms de la saison de Famalicão tels que Nehuen Perez, Uros Racic, Diogo Gonçalves, Alex Centelles et bien évidemment Fabio Martins n’étaient que prêtés, ne reviendront vraisemblablement pas et n’auront rapporté (et c’est déjà ça !) que prestige et émotion sportive pour la saison de la remontée en première division. Pas de retour économique donc et une équipe qui doit comme prévue se reconstruire profondément, d’où le terme « défi » qui s’annonce pour l’ancien entraineur adjoint de Marco Silva mais aussi le terme « limite » d’un projet très spécifique.

Le club de Famalicão, dont la SAD appartient en majorité au milliardaire Idan Ofer, un proche de Jorge Mendes, base son projet en grande partie sur les catalogues d’agents (dont celui bien évidemment du super agent portugais mais pas que) faisant la promesse de valorisation du joueur grâce à des conditions optimales : peu de pression du résultat et actuellement un entraineur qui prône un jeu pensé, séduisant et décomplexé face aux meilleures équipes du championnat, qui valorise par conséquent les joueurs. La première saison dans l’élite de cette politique a parfaitement répondu à tous ces points ! Mais la continuité et la stabilité saison après saison ne seront définitivement pas les maîtres mots. Ce qui aurait été néanmoins un frein à un parcours réussi en tour préliminaire d’Europa League pour atteindre la phase de poules, le Rio Ave ayant connu aussi une situation de pillage de son effectif en 2018 pour finalement se faire éliminer dés le 2e tour préliminaire face aux polonais du Jagiellonia Białystok dans un match retour dantesque.

Mais sur la saison à venir, la relative révolution de l’effectif avec le maintien de João Pedro Sousa conserve un certain enthousiasme ! 13 nouveaux joueurs (à voir si tous joueront en A ou bien aussi en U23) et quelques noms qui ne peuvent qu’éveiller un certain intérêt ! Notamment le retour au Portugal de Bruno Jordão, prêté par Wolverhampton, présent dans le groupe pro du Sporting Clube de Braga à 19 ans en 2017 mais trimballé depuis dans le cercle Mendes. L’international espoir portugais connaitra enfin sa première vraie expérience au sein d’une équipe première. D’autres noms venant de tous les horizons tels que celui du colombien Carlos Valenzuela (ailier prêté par Barracas Central, Colombie), de l’espagnol Dani Morer (arrière droit en provenance du FC Barcelona B) ou le serbe Srđan Babić (défenseur central prêté par l’Etoile rouge de Belgrade) laissent curieux en termes individuel mais aussi collectif ! Adepte d’une organisation en 4-3-3 ou en 4-2-3-1 la saison dernière pour maximiser les qualités de ses meilleurs joueurs en termes offensif et de créativité tels que Fabio Martins, Diogo Gonçalves, Pedro Gonçalves ou Uros Racic, tous ces joueurs ne faisant plus partie de l’effectif des bleus et blancs, il sera assez intéressant de voir les possibles innovations concoctées par l’un des entraineurs les plus captivant la saison passée.

Objectifs de la saison

Le plus plausible des objectifs que le club du Nord du Portugal devrait vraisemblablement avoir est celui de la lutte pour l’Europa League. Tout d’abord parce que le Portugal retrouvera dés la saison prochaine une place qualificative en plus pour l’Europa League avec la 6e place potentiellement européenne sous réserve du vainqueur de la Coupe du Portugal. Mais surtout parce que cela indiquerait une régularité dans les performances du club. Il est en effet important à l’échelle nationale qu’une classe moyenne au fur et à mesure des saisons se forment avec des performances régulières en espérant de nouveau une lutte entre Guimarães, Rio Ave, Famalicão et pourquoi pas Boavista cette saison ! Mais aussi parce que Famalicão jouant de nouveau l’Europa League, c’est un Famalicão performant, qui valorise ses actifs et qui viabilise son projet.

Joueur à suivre : Gustavo Assunção

L’une des seules grandes révélations de la saison dernière qui devrait vraisemblablement rester du côté de Famalicão ! Et donc peut être la saison de la confirmation et de la définitive explosion pour l’élégant milieu défensif brésilien ! A l’image de son club, la fin de saison de Gustavo Assunção a été en demi-teinte. Classé 7e par l’équipe de Golaço au classement des 15 meilleurs espoirs de la saison de la Liga NOS, celui-ci pour cause de blessure juste avant le confinement a dû laisser la gestion du milieu de terrain par Racic et Pedro Gonçalves, le serbe et le portugais ayant fortement bien tenu leur rôle avec un Fabio Martins recentré dans un rôle de numéro 10. Une victoire face au Sporting juste avant l’arrêt du championnat, une victoire face à Porto dés la reprise et une série de matchs post confinement de cette paire au milieu ont tout de même témoigné de l’importance moins accentuée dans les performances de l’équipe de la part du fils de Paulo Assunção dans l’entrejeu par rapport à ses 2 coéquipiers. Aujourd’hui, il est le seul rescapé de ce trio et il aura la tâche de prendre totalement ses responsabilités du haut de ses 20 ans pour réellement convaincre qu’il mérite de s’exprimer à des niveaux bien plus élevés.

Jeune joueur à suivre: João Neto

Arrivé à l’âge de 13 ans au Portugal, João Neto est l’objet d’une certaine discorde entre Famalicão et Braga depuis l’été 2019. Car le brésilien sponsorisé par Nike depuis ses 15 ans avait toujours joué pour Braga au Portugal. Surclassé en U17 à ses 16 ans, il faisait partie des noms très importants de la talentueuse génération 2003 du Sporting Clube de Braga. Sauf qu’à ses 16 ans, Famalicão l’arrache par le biais du contrat pro, créant une certaine tension au sein du club bracarense qui signera 4 joueurs en contrat professionnel dans la foulée (Rodrigo Gomes, André Ferreira, João Santos et Nuno Teixeira). Lors de sa présentation, le président de Famalicão Miguel Ribeiro parlera de lui comme « un futur Ballon d’Or ». Aucune apparition en A lors de l’exercice 2019/2020, João Neto s’est cependant constamment entraîné avec l’équipe première, faisant mêmes quelques apparitions sur le banc. Cet ailier gauche, droitier, faisant du dribble et de sa capacité à rentrer dans l’axe sa spécialité, a logiquement des chances de réaliser ses débuts professionnels cette saison, occasion de voir s’il confirme les dires de son président. Le milieu de terrain de 18 ans Ryan Teague, plus jeune contrat pro de l’histoire du football australien, arrivé au Portugal en début d’année, fera peut-être lui aussi ses débuts en Liga NOS et si c’est le cas, il sera aussi un des jeunes joueurs à suivre attentivement.  

Matthieu Monteiro

Sócio n°9491 Sporting Clube Braga • 24 ans • @MMatthieuZSCB sur Twitter • Chroniqueur chez Golaço depuis 2019 • Ingénieur informatique & analyse vidéo • Fondateur de @ZoneSCBraga sur Twitter • Ne jure que par les schémas de Paulo Fonseca et Eder en prolongation

Related post