L’exil de Pedro Ferreira à Aalborg

 L’exil de Pedro Ferreira à Aalborg

Rare sont les portugais qui pour donner un nouvel élan à leur carrière, s’exil dans les pays nordiques. Pedro Ferreira a accepté ce défi et au bout de seulement une demi-saison, a déjà conquis le Danemark.

La génération 98 portugaise est aujourd’hui une génération raillée pour les attentes qu’elle n’a su confirmer. Une génération qui a finalement vu ses meilleurs éléments se révéler assez tard à l’image d’un Pedro Gonçalves à Famalicão la saison dernière puis au Sporting cette année. Un autre joueur de cette génération, plus défensif cette fois, loin d’être le plus attendu, se met à faire parler de lui … au Danemark : Pedro Ferreira, 23 ans, formé au Sporting et champion du Portugal U19 2017 a tout d’abord connu ses premières expériences au niveau professionnel en deuxième division portugaise.

Lui qui n’a jamais connu l’équipe B des lions, se fait prêter lors de la saison 2018/2019 au promu de l’époque Mafra (29 matchs). La saison dernière, il quitte définitivement son club formateur pour rejoindre Varzim. 23 matchs dans une saison de D2 portugaise arrêtée avant la fin et une opportunité qui surgit l’été dernier. Celle de rejoindre l’Aalborg BK, club relativement stable de la Superligaen, la première division danoise. 12 matchs sur 15 réalisés lors de cette première saison qui a enchanté le public danois, au point de parler déjà d’intérêt de clubs plus huppés en ce mercato hivernal pour le milieu défensif natif de Vieira de Leiria.

Comportements défensifs

Malgré une petite 7e place en 13 matchs de championnat, le portugais se distingue réellement cette saison dans le double pivot du 3-4-3 du club d’Aalborg. Tout d’abord sur l’aspect défensif. Il est clairement identifié comme le milieu de terrain le plus reculé de ce milieu à 2, responsable de l’équilibre de l’équipe lorsque celle-ci a le ballon. Il ne se projette donc pas régulièrement vers l’avant et a surtout pour rôle de d’anticiper et intervenir à la perte du ballon. En effet, c’est un joueur très efficace dans la récupération au milieu de terrain et qui commet très peu de fautes dans ces moments. Une qualité symbolisée par son taux de seconds ballons remportés cette saison, le plus haut du championnat danois (10 par rencontre en moyenne).

Son équipe peut être plus haute sur le terrain ou plus organisée derrière, dans ces 2 cas, le portugais se positionne bien et contrôle bien son espace. Une qualité qui compense son manque de vitesse en termes d’accélération. Cela n’impacte pas néanmoins son état d’esprit irréprochable dans l’effort, dans le retour défensif et la compensation des possibles décalages dans la ligne défensive.  Léger déficit néanmoins dans le jeu aérien (54% de duels aériens gagnés cette saison en Superligaen). 

Pedro Ferreira, Aalborg BK, 23 ans – aspects défensifs

Comportements avec ballon

C’est aussi dans ses comportements avec ballon que le portugais impressionne malgré certains défauts pouvant pourtant être facilement gommés. On a vu que c’était un bon récupérateur de ballon mais c’est aussi un joueur qui termine bien ce genre d’action. A l’aise pour sortir de la possible zone de pression afin d’enclencher une possible transition. En phase d’organisation, il est généralement seul en soutien des 3 défenseurs centraux de son équipe, derrière la première ligne de pression adverse. Lorsqu’il n’est pas trop sous pression, il arrive facilement à faire remonter les ballons et à trouver ses coéquipiers dans les espaces libres. C’est en effet un joueur qui se distingue beaucoup plus par la passe que par le dribble ou la conduite de balle. Sans être ridicule malgré tout dans ces 2 derniers aspects évoqués.

Sous pression par contre, c’est un joueur qui prend néanmoins peu de risque et qui utilise plutôt bien son corps pour protéger ses ballons. Cependant, même face à un pressing plus ou moins intense, une légère meilleure orientation des épaules pour recevoir face au jeu pour attirer finalement le pressing et trouver une solution entre les lignes constituerait une assez bonne amélioration dans son jeu. Ce comportement contribue néanmoins au peu de déchets, cette fois-ci avec ballon, dans son jeu. Toujours dans le moment offensif, malgré sa responsabilité vis-à-vis de l’équilibre de l’équipe, c’est un joueur qui cherche à se rendre disponible, notamment lorsque le ballon se trouve sur le côté gauche. Il a en effet ce bon réflexe de chercher (et souvent trouver) l’espace à l’opposé et l’intervalle dans le dos du second milieu adverse pour varier le centre de jeu et ainsi faire progresser l’action.

Pedro Ferreira, Aalborg BK, 23 ans – aspects avec ballon

Quelles perspectives d’avenir ?

En conclusion, Pedro Ferreira se distingue au Danemark comme un des milieux défensifs les plus fiables du championnat de Superligaen. Un joueur compétent à la fois dans les processus offensifs et défensifs, avec très peu de déchets. Une simple demi-saison qui a déjà conquis un championnat qui progresse l’image des parcours du FC Copenhague la saison dernière en Europa League ou du FC Midtjylland cette saison en Ligue des Champions. Ainsi, le milieu de terrain portugais intéresse déjà des sphères plus hautes et notamment du côté des Girondins de Bordeaux en Ligue 1. Un choix rare pour un joueur portugais, qui s’avère concluant et qui pourrait pourquoi pas, en inspirer d’autre.

Matthieu Monteiro

Matthieu Monteiro

Etudiant ingénieur, 23 ans, sócio n°19287 du Sporting Clube Braga, fondateur du compte Twitter @ZoneSCBraga, passionné d'analyse vidéo, chroniqueur chez Golaço depuis 2019, ne jure que par les schémas de Paulo Fonseca et Eder en prolongation

Related post

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *