Déstockage au Seixal.

 Déstockage au Seixal.

Fin du mercato, et encore une fois, le Seixal se distingue encore avec une grosse vente. Le « bébé » de Luis Filipe Vieira réalise encore une excellente vente avec le départ de Ruben Dias. Excellente mais que pour les finances du club, car dans la politique du club et surtout aux vues des déclarations de LFV, ce départ ne passe pas auprès des supporters du Benfica. Vue comme le futur capitaine du Benfica, Ruben Dias n’aura jamais pu porter ce brassard longuement. ll n’aura pas pu non plus être la grande figure du projet Seixal que les supporters attendent depuis le début du projet. 

Plusieurs départs

Crédit: @iMiaSanMia
  • Florentino Luis à Monaco en prêt jusqu’à la fin de la saison (sans OA)
  • Jota à Valladolid en prêt jusqu’à la fin de la saison (sans OA)
  • Tomas Tavares à Alavés en prêt jusqu’à la fin de la saison (sans OA)
  • David Tavares à Moreirense jusqu’à la fin de la saison (sans OA)
  • Pedro Alvaro à Belenenses SAD en prêt jusqu’à la fin de la saison (sans OA)
  • Nuno Santos à Boavista en prêt jusqu’à la fin de la saison (OA 15 millions€)
  • Tiago Dantas au Bayern Munich en prêt jusqu’à la fin de la saison (Sans OA )

Pour David Tavares,Pedro Alvaro et Nuno Santos, ces prêts on du sens, pouvant évoluer en Liga NOS, cela leur permettra de pouvoir progresser au sein de notre championnat et de se confronter à un plus gros niveau qu’en deuxième division portugaise. Pour Nuno Santos ça sera la seconde expérience en Liga NOS, après une mi-saison à Moreirense en 2019/2020.  

Le discours est différent pour nos 4 autres joueurs.

  • Florentino Luis se retrouve à Monaco, un choix voulu par le joueur, afin de pouvoir jouer régulièrement dans un championnat compétitif. Jorge Jesus était réticent avant d’accepter la demande du joueur. Malgré le fait qu’aucune OA ne soit indiqué, cela ne veut pas dire que le joueur reviendra, si Florentino performe en Ligue 1 et qu’une offre arrive du côté de la Luz, la direction du Benfica risquera de l’accepter. 
  • Jota prend la direction de l’Espagne, à Valladolid. La volonté de le prêter est compréhensible, mais le fait de l’envoyer dans un club de bas de tableau en Espagne avec un style de jeu qui ne s’adaptera pas au joueur n’est pas la meilleure chose. Famalicao était intéressé pour l’avoir en prêt, ça aurait été surement plus judicieux pour le joueur.
  • Tomas Tavares sera lui aussi en Espagne mais du côté d’Alavés. Le prêt peut lui être favorable s’il arrive à se montrer dans cette ligue, et potentiellement retrouver l’équipe A l’an prochain.
  • Tiago Dantas prend la direction de la Bavière pour représenter le Bayern Munich. Il part en prêt pour 1 an, l’option d’achat n’a pas était révélé par les deux clubs, mais la presse parle d’une OA de 7,5 millions. On parle probablement de l’une des plus grosses promesses du Seixal qui partirait pour une somme dérisoire, cela serait encore une fois une mauvaise gestion de la direction à propos de sa formation.

Si nous devions également rajouter le prêt de Gedson Fernandes en janvier dernier, cela ferait 8 joueurs du Seixal prêté en moins d’un an, étrange pour un président qui nous expliquer en juillet qu’il fallait garder ses jeunes afin de se préparer à la crise qui arriverait.

La gestion sportive par Luis Filipe Vieira

Crédit: Gestifute Media
  • Si un joueur de la formation monte en A, il doit performer pour ensuite potentiellement être vendu pour une grosse somme (Gonçalo Ramos).
  • Si un joueur de la formation monte en A mais ne performe pas, il peut partir en prêt afin de performer et d’être vendu par la suite en cas d’offre intéressante. (Gedson,Tiago Dantas…)

Le Seixal ne sert actuellement pas à construire un « Benfica Europeu ». Il sert à remplir les coffres du Benfica Lisbonne par tous les moyens.

Les finances du club sont importantes, mais avoir une bonne gestion sportive l’est tout autant. Pour le moment Benfica n’a pas de plan sportif sur le long terme. Comment nous parler d’un futur construit autour de la formation tout en envoyant nos plus grandes promesses vers d’autre horizons ? Car leur profil ne correspond pas au style de jeu de l’équipe première. La direction doit pouvoir les intégrer au sein de l’équipe première, en ayant une identité de jeu identique à tous les échelons, afin de faciliter leur insertion à l’équipe première. Pour le moment beaucoup trop de promesses n’ont pas pu être utilisé par notre équipe première. Par le passé on nous a expliqué que la vente de nos jeunes servirait à nous stabiliser financièrement, pour plus tard pouvoir profiter des générations qui viendrait. Ce n’est visiblement toujours pas le cas. 

D’un entraineur à un autre la gestion de la formation change, rien n’est fait pour les intégrer de la meilleure des manières, si le profil s’intègre au schéma actuel de l’entraineur, tant mieux, sinon le joueur devra être mis de côté et il aura un temps de jeu risible. Un changement doit-être fait à ce niveau, mais ce changement passera surement par les prochaines élections qui arrivent le 30 Octobre. 

Benfica Campus

La direction actuelle a réussi à monter un centre de formation qui performe dans les différents échelons de la formation. C’est même ce qui se fait de mieux à l’échelle mondial. Malheureusement cette même direction n’a jamais réussi à pouvoir mettre à profit la formation au sein de l’équipe première. Le nombre d’échec est bien supérieur au nombre de réussite. Comment des joueurs comme Cancelo,Bernardo Silva,Tiago Dantas,Jota,Gedson Fernandes et j’en passe n’ont pas pu exploser et jouer régulièrement avec l’équipe première ? 

Le facteur financier ne peut pas être la seule raison, surtout pour les derniers cas évoqués. Une remise en question doit-être faite à ce niveau-là. Des promesses ont été faites aux benfiquistas et pour le moment elles ne se réalisent toujours pas. 

Le Benfica Campus doit d’abord servir au Benfica Lisbonne avant de servir aux grands clubs européens.

Dany Barbosa

Dany Barbosa

Related post